flecheg.gif  retour/back

Le Monde Des Phasmes(1995) n° 31 p. 11-13.
(ISSN 1152-9911)

Baculum extradentatum (Brunner, 1907) P.S.G. n° 5

Philippe Lelong

Le Ferradou n° 3, 31570 Sainte Foy d'Aigrefeuille, France

Mots-clés : Baculum extradentatum, P.S.G. n° 5, Viêt-nam, Description, Elevage

Classification

Baculum extradentatum fut décrite pour le première fois en 1907 par Brunner sous le nom Cuniculina impigra (Brunner, 1907) pour le mâle et sous le nom Clitumnus extradentatus (Brunner, 1907) pour la femelle. Maintenant elle est placée dans le genre Baculum Saussure 1870. Ce genre appartient à la tribu des Baculini, à la sous-famille des Phasmatinae et à la famille des Phasmidae.

Origine et historique

Cette espèce est originaire de Annam au sud du Viêt-nam.

Description

Ce phasme est aptère, il a un corps allongé et des antennes assez courtes. L'espèce est sexuée et le dimorphisme sexuel est très important.

Les femelles (figures n° 1 A, a, b) sont plus trapues que les mâles mais légèrement plus grandes, elles mesurent entre 89 et 95 mm de longueur de la tête à l'extrémité de l'abdomen et 150 à 170 mm en tout avec les pattes. La largeur du corps au niveau des premiers segments abdominaux est d'environ 4 à 5 mm. La tête porte 2 petites cornes triangulaires de 1,5 mm de hauteur entre les deux yeux. Les antennes mesurent 15 mm de long. La coloration générale du corps et des pattes varie du brun sombre au vert cendré. Les pattes antérieures portent des carènes (intérieure et extérieure) fortement en dent de scie. Les fémurs médians portent souvent dorsalement une large épine foliacée de 1 à 2 mm2. L'ensemble des pattes porte de fines épines. Le thorax est lui aussi recouvert de fines épines avec parfois quelques épines légèrement plus fortes. La surface de l'abdomen est plutôt lisse. Le dernier segment abdominal est très nettement bilobé, ventralement la plaque sous génitale atteint le milieu du dernier segment abdominal sans jamais dépasser son extrémité. Les cerques sont petits, fins et peu visibles, ils ne dépassent pas l'extrémité du dernier segment.

Les mâles (figures n° 1 B, c, d) sont filiformes , les pattes sont fines et très longues. Le corps est entièrement brun sombre sauf, sur la face ventrale, au niveau des pattes médianes et postérieures, il y a une petite tache claire d'une couleur crème orange. On retrouve d'ailleurs ces taches au niveau des articulations de toutes les pattes. Les yeux sont bruns. Les antennes sont moyennement longues et atteignent 25 mm. La longueur du corps est de 70 à 75 mm de la tête à l'extrémité de l'abdomen et la longueur complète avec les pattes est de 140 à 145 mm. La largeur du corps au niveau des premiers segments abdominaux est d'environ 1,5 à 2 mm. Le corps, ainsi que les pattes, sont entièrement lisses. L'extrémité abdominale est très

nettement bilobé voire bifide. Les cerques sont très petits, fins et ne dépassent pas l'extrémité du dernier segment abdominal. Ventralement la plaque sous génitale est pratiquement ronde et le vomer sous-anal est assez difficile à voir. Les accouplement sont nombreux mais ne durent jamais très longtemps.

Figure n° 1 A : Femelle de Baculum extradentatum (x1). a : extrémité abdominale vue de profil (x2), b : vue de dessous (x2).

Figure n° 1 B : Mâle de Baculum extradentatum (x1). c : extrémité abdominale vue de profil (x2), d : vue de dessous (x2).

Les jeunes (figure n° 2) à la naissance sont très fin et de couleur jaunâtre seul le dernier segment abdominal est noir. Les antennes sont très petites, elles mesurent entre 1 et 1,5 mm de longueur. La longueur du corps est d'environ 10 mm.

Figure n° 2 : Jeune Baculum extradentatum (x 2)

Les oeufs (figure n° 3) sont petits ils mesurent environ 2,5 mm de longueur pour une largeur d'environ 1,5 mm. Ils ont une forme ovoïde allongée. L'operculum est circulaire et de couleur noir profond, il porte un petit capitulum en forme de sphère aplatie avec à son sommet une petite dépression, il est lui aussi noir. La couleur générale de l'oeuf est brune avec dorsalement, autour de l'aire micropylaire, une zone gris beige en forme de papillon devenant diffuse vers le bas. L'aire micropylaire est petite en forme de haricot et de couleur grisâtre.

Les oeufs sont pondus par projection au hasard et abandonnés sur le fond de la cage.

Figure n° 3 : Œufs de Baculum extradentatum. a : Vue latérale, b : vue dorsale, c : vue de devant. (x10)

Incubation des œufs

Elle peut se faire, soit directement dans la cage en laissant les œufs sur le sol, soit en plaçant ces derniers dans une boite à peine humide.

Elevage

Il est très facile à réaliser dans des cages de taille moyenne, environ 40 à 50 cm de hauteur. Les conditions de température et d'humidité ne sont pas particulières; environ 20 °C et l'humidité ambiante sont amplement suffisantes pour cette espèce. De plus celle-ci (ainsi que ses œufs) supporte très bien les refroidissements jusqu'à 15 °C, le mâle est tout même plus fragile que les femelles, comme c'est souvent le cas chez les phasmes.

Les plantes nourricières sont la ronce, le rosier, le chêne, et certainement beaucoup d'autres.

Commentaires:

Cette espèce n'a aucun moyen de défense mis à part le camouflage. Les mâles lorsqu'ils sont dérangés prennent une attitude caractéristique, ils ramènent l'extrémité de leur abdomen au dessus de leur corps et étendent les pattes antérieures.

Par sa facilité d'élevage cette espèce est tout particulièrement recommandée pour les débutants et les élevages dans les écoles.

PDF Ouvrir ou télécharger en PDF
flecheg.gif  retour/back